• Trop n'est pas assez d'Ulli Lust

    J'ai emprunté ce gros volume (453 pages) à la médiathèque au rayon bande dessinée. Je ne sais pas si ça s'appelle roman graphique comme « Blankets » par exemple mais il s'agit d'un récit de vie illustré dans des cases en noir et blanc.

    J'ai aimé le graphisme et la perspective de découvrir le parcours d'une punkette autrichienne à travers l'Italie m'intéressait. Mais c'était tout de même trop glauque...

    Trop n'est pas assez d'Ulli Lust

    Ulli n'a que 16 ans mais elle veut vivre librement, à sa guise, et découvrir le monde. Elle quitte le milieu punk qu'elle fréquentait à Vienne pour suivre une amie aussi libre qu'elle rencontrée dans une soirée, Edi. Ensemble, elles vont vivre de débrouille, se faisant héberger souvent contre une nuit « d'amour », mangeant à l'oeil à peu près selon le même principe. Et pourtant ce que va dénoncer Ulli dans cette bande dessinée c'est le regard des hommes italiens (principalement siciliens) sur le corps des femmes « indépendantes » (qui se promènent librement sans un homme à leurs côtés et ne restent pas sagement à la maison). Là où elle rêvait d'émancipation et de liberté, ce vagabondage va vite se révéler un cauchemar. Il est intéressant de suivre l'évolution du point de vue de la narratrice au fil des pages et ses déconvenues, désillusions au fil des rencontres, amitiés, trahisons, relations biaisées. Un apprentissage un peu dur je trouve pour ce caractère bien trempé.


    Tags Tags : , , ,