• La Terre de l'impiété de Jean-François Chabas

    J'avais déjà lu plusieurs romans de cet auteur, sur des sujets de société (Circé, Les mille ruses du renard volant, Les cinq bonheurs de la chauve-souris) mais aussi Les sorcières de Skelleftestadt.

    Ce récit rentre dans la première catégorie avec un fond historique (la guerre d'Algérie).

    La façon d'aborder ce thème est curieuse mais à la fois intelligente et poétique (ce qui peut sembler étrange) mais c'était déjà le cas avec Les cinq bonheurs de la chauve-souris.

     

    La Terre de l'impiété de Jean-François Chabas



    Il y a deux histoires parallèles avec des personnages qui n'ont a priori rien à voir et l'histoire des deux « adultes » qui ont vécu la guerre d'Algérie est amenée par la proximité de la fillette mystique qui progresse dans la montagne où ils vivent depuis leur retour en France.

    Nous avons donc d'une part Rachel, fillette d'une douzaine d'années qui depuis ses 8 ans est touchée par des visions qu'elle appelle « Magies » et relie à un Dieu dans la croyance duquel pourtant elle n'a pas été élevée. C'est une enfant curieuse, très réfléchie, spirituelle, endurante et j'ai vraiment attendu la fin pour comprendre et trouver une explication à ce qui lui arrive.

    D'autre part, Abdelhamid est un vieil Algérien, un ancien harki qui a perdu toute sa famille massacrée pendant la guerre d'Algérie et qui a été ramené en France par son ancien lieutenant et désormais ami qui ne voulait pas le laisser là-bas à une mort certaine. C'est Abdelhamid qui dans ses jumelles, dont il ne se sépare pas, découvre la petite randonneuse, seule, sur les sentiers. Il la suit et la protège de loin sans trop savoir pourquoi et au fil de ses pensées (et de celles du lieutenant qui vit dans le même chalet) nous découvrons son histoire...

    Les personnages sont très forts et l'évocation de leur caractère qu'il s'agisse des deux hommes âgés ou de la fillette est puissante.

    En tout cas c'est une lecture qui ne peut laisser indifférent.


    Tags Tags : , , ,