• C'est un chat un peu particulier que je vous montre aujourd'hui :

    Le Grechat m'a été offert par une amie chère que j'ai malheureusement perdu de vue depuis. Elle l'a fait naître de son imagination féconde et l'a peint sur de la soie. Le cadre doit mesurer quelque chose comme 1 m sur 40 cm (je ne suis pas très douée pour évaluer mais c'est un grand tableau !).

    C'est une toile que j'adore pour son motif, ses couleurs et l'univers magique qu'il véhicule...

    Blogmarks Pin It

  • Je vous présente Karpat' (diminutif pour Carpette Cat...) :

    comme tous les chats, il aime se dorer au soleil !

    Blogmarks Pin It

  • Les chats aiment trouver les places les plus improbables pour se coucher...

    Voici un chat de bibliothèque !

    J'aime beaucoup ce tapis qui reprend (en anglais) et de manière humoristique des titres d'ouvrages ("Tale of two kitties" à la place de "two cities" par exemple ce qui donne "conte des deux chatons" au lieu des "deux villes").

    Blogmarks Pin It

  • Voici une boîte en bois découpé pour cacher de petits trésors. J'ai choisi d'y ranger des boucles d'oreille...

     J'aime beaucoup la simplicité de la forme de ces chats... siamois !

    P.S. : Avez-vous constaté une vague d'adoption de chatons sur les blogs de brodeuse ?

    Blogmarks Pin It

  • Je continue avec un autre roman d'Anne Fine, publié dans la collection Mouche de l'Ecole des Loisirs donc abordable dès le CE2 : "Journal d'un chat assassin".

    Le plus simple est que je vous "lise" le début de l'histoire :

    "C'est ça, c'est ça. Allez-y, pendez-moi. J'ai tué un oiseau. C'est que je suis un chat moi. En fait, c'est mon boulot de rôder dans le jardin à la recherche de ces petites créatures qui peuvent à peine voleter d'une haie à l'autre."...

    Tout au long de son journal, Tuffy, se défend, avec une mauvaise foi hilarante, de ne faire que ce pour quoi il est programmé... et raconte toutes les bêtises qu'un chat peut inventer dans une maison.

    Bon, le second degré, l'ironie de l'écriture n'est pas toujours compréhensible pour les enfants, le mieux est de leur lire l'histoire à voix haute ce qui fait ressortir l'exagération et la mauvaise foi de l'animal !

    Blogmarks Pin It

  • Un chat qui aime les bords de fenêtre... et les cachettes !

    Blogmarks Pin It

  •  

    Mon amie Isa m’a également offert cette chatte coquette que j’ai baptisé « Miss Pomponnette » ! Elle était accompagnée d’une belle carte… de chat paresseux !

    Merci Isa ; je l’adore !

    Blogmarks Pin It

  • Les chats de hasard (Anny Duperey)

     

     

    Les gens qui aiment les chats évitent les rapports de force. Ils répugnent à donner des ordres et craignent ceux qui élèvent la voix, qui osent faire des scandales. Ils rêvent d’un monde tranquille et doux où tous vivraient harmonieusement ensemble. Ils voudraient être ce qu’ils sont sans que personne ne leur reproche rien.

    Les gens qui aiment les chats sont habiles à fuir les conflits et se défendent fort mal quand on les agresse. Ils préfèrent se taire, quitte à paraître lâches. Ils ont tendance au repli sur soi, à la dévotion. Ils sont fidèles à des rêves d’enfant qu’ils n’osent dire à personne. Ils n’ont pas du tout peur du silence. Ils ne s’arrangent pas trop mal avec le temps qui passe, leur songe intérieur estompe les repères, arrondit les angles des années.

    Les gens qui aiment les chats adorent cette indépendance qu’ils ont, car cela garantit leur propre liberté. Ils ne supportent pas les entraves ni pour eux-mêmes ni pour les autres. Ils ont cet orgueil de vouloir être choisis chaque jour par ceux qui les aiment et qui pourraient partir librement, sans porte fermée, sans laisse, sans marchandage. Et rêvent bien sûr que l’amour aille de soi, sans effort, et qu’on ne les quitte jamais. Ils ne veulent pas obtenir les choses par force et voudraient que tout soit donné.

    Les gens qui aiment les chats, avec infiniment de respect et de tendresse, auraient envie d’être aimés de la même manière – qu’on les trouve beaux et doux, toujours, qu’on les caresse souvent, qu’on les prenne tels qu’ils sont, avec leur paresse, leur égoïsme, et que leur présence soit un cadeau.

    Dans le doute de pouvoir obtenir pour eux-mêmes un tel amour, ils le donnent aux chats. Ainsi cela existe. Ça console.

    Les gens qui aiment les chats font une confiance parfois excessive à l’intuition. l’instinct prime la réflexion. Ils sont portés vers l’irrationnel, les sciences occultes. Ils mettent au-dessus de tout l’individu et ses dons personnels et sont assez peu enclins à la politique. Les tendances générales, les grands courants, les mouvements d’opinion, les embrasements de foule les laissent aussi circonspects que leur animal devant un plat douteux. Et si leur conviction les pousse à s’engager, une part d’eux-mêmes reste toujours observatrice, prête au repli dans son territoire intime et idéaliste, toujours à la frange, comme leurs compagnons, d’un pacte avec la société et d’un retour vers une vie sauvage dans l’imaginaire.

    Les gens qui aiment les chats sont souvent frileux. Ils ont grand besoin d’être consolés. De tout. Ils font semblant d’être adultes et gardent secrètement une envie de ne pas grandir. Ils préservent jalousement leur enfance et s’y réfugient en secret derrière leurs paupières mi-closes, un chat sur les genoux.

    « A quoi penses-tu ?

    • A rien…

    • Tu ne dis rien. Tu es triste ?

    • Oh, non !

    • Tu es fatigué ?

    • Non je rêve, c’est tout. »

    Enfin, j’ai cru remarquer que les gens qui aiment les chats étaient souvent ainsi…

    J’aime les chats.

    Blogmarks

  • "La chat ne sait rien

    De ce qu'il y a

    Dans les dictionnaires.

     

    Sait quelque chose

    De ce qui leur manque."

     

    (Eugène Guillevic)

    Blogmarks

  • "Le chat ouvrit les yeux,

    Le soleil y entra.

    Le chat ferma les yeux,

    Le soleil y resta.

     

    Voilà pourquoi le soir,

    Quand le chat se réveille,

    J'aperçois dans le noir,

    deux morceaux de soleil."

     

    (Maurice Carême)

    Blogmarks




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique